Résoudre les problèmes

Les problèmes, c’est un véritable casse-tête pour les élèves. Je pense que je n’ai pas besoin de faire tout un article sur les difficultés qu’ont nos élèves à résoudre des problèmes. Cette année avec mes collègues (CP et CE1), nous avons profité de nos journées de pondération pour mettre en place un système pour aborder les problèmes avec nos élèves.

Ce système est basé sur un code couleur. En effet, chaque catégorie de problèmes possède sa propre couleur. Voici la synthèse de notre code couleur (ICI) :

Il est important de savoir que nous ne donnons pas toutes les couleurs aux élèves dès le début de l’année. Nous avons élaboré une progressivité au cycle 2 (basée sur la programmation d’Accès : méthode que nous utilisons dans les classes de CP et CE1). Ce tableau (ICI) indique la période à laquelle le problème de référence est traité et fait l’objet d’un affichage en classe.

Néanmoins, d’autres problèmes de tout type sont vus à chaque période, dès le début de l’année, en amont puis à la suite de cette séance d’« institutionnalisation ». Les problèmes n’auront simplement pas de couleur tant que les élèves n’auront pas fait le problème de référence.

COMMENT J’UTILISE CE SYSTÈME AU SEIN DE MA CLASSE ?

Chaque semaine, j’ai un créneau d’une demi-heure prévue pour la résolution de problèmes. Je l’utilise pour aborder les problèmes de référence, et institutionnaliser une catégorie de problèmes. Je peux également utiliser ce temps pour que les élèves avancent sur leurs ceintures de résolution de problèmes.
En plus de ce créneau, je réserve 10 minutes chaque matin soit pour avancer sur les ceintures soit pour résoudre un problème commun (afin de réactiver tel ou tel problème de référence).


OÙ SE TROUVENT LES PROBLÈMES DE RÉFÉRENCE ?

Pour aider les élèves, chaque problème de référence est affiché sur le mur des mathématiques. Sur cette affichage, nous avons la couleur du problème, le problème de référence, le schéma et le calcul ainsi que la phrase réponse (voir diaporama). En plus de cette affichage commun, chaque élève possède le problème de référence dans son porte-vues. Grâce à cet outil, Il est possible de glisser d’autres problèmes identiques au problème de référence.

OÙ RÉSOLVENT-ILS LEURS PROBLÈMES ?


Ils résolvent les problèmes dans le porte-vues également. Une fiche d’aide à la résolution de problèmes y a été glissée. Ils utilisent un Vellada ou un Woody pour chercher la réponse au problème (voir le diaporama). Sur cette fiche (ICI), ils doivent réécrire la question, trouver la couleur du problème, réaliser un dessin mathématiques ou un schéma (nous utilisons le schéma en barre comme dans Accès), faire le.s calcul.s puis écrire une phrase réponse.

QUELS SONT LES RÉSULTATS ?

La première chose que j’ai envie de vous dire c’est que mes élèves adorent résoudre des problèmes maintenant. Je ne sais pas si c’est la catégorisation avec les couleurs, ou les schémas en barre ou encore les ceintures de problèmes mais ils sont contents lorsque l’on passe à la résolution de problèmes. Je pense que cette réaction est déjà une grande victoire.
Pour ma part, j’ai l’impression que le code couleur les aide à mieux cerner la façon de les résoudre. Ça aide à voir plus clair sur la catégorisation des problèmes. D’ailleurs, si un élève bloque sur un problème, je peux l’aiguiller en lui donnant la couleur du problème. Il peut ainsi regarder le problème de référence.
Autant de couleurs peut faire peur mais nous avons décidé d’uniformiser ce code couleur et les schémas en barre dans l’école. Ainsi les élèves ne seront pas perdus d’une année à l’autre.


Un énorme merci à mes collègues Émeline, Virginie et Justine pour m’avoir autorisé à publier notre travail.

4 réflexions sur “Résoudre les problèmes

  1. Dbseugenie dit :

    Salut ! J’ai adoré l’idée d’autant plus qu’elle permet d’uniformiser les pratiques au sein du cycle voire même de l’école.
    Le fait de devoir renseigner la couleur du problème demande une vraie réflexion de la part de l’élève sur la structure de problème et ce qu’on lui demande.
    Vraiment très intéressant, je le propose aux collègues de l’école pour la peine !
    Merci !

    J'aime

    • Merci beaucoup ! Effectivement, ça demande une réflexion et nos élèves ont progressé dans cette réflexion grâce à ce système de couleur. J’espère que vos collègues apprécieront également car même dans ma pratique ça a complètement changé la façon de voir et d’enseigner les problèmes. Bon week-end !

      J'aime

  2. Isabelle dit :

    Bonjour,
    Cette année nous sommes trois classes de Ce1 dans mon école. Et nous utilisons pour la première année la méthode acces. Cette progression de problèmes me semble très intéressante et je me demandais s’il n’y avait pas de confusion entre la couleur du problème et la couleur de la ceinture pour les élèves. Merci pour votre réponse et merci pour votre formidable travail.

    J'aime

    • Bonjour, je n’ai pas eu de soucis avec mes CE1 (milieu populaire – REP) peut-être parce qu’ils ont l’habitude de travailler en ceintures (?). Après les moments problèmes étaient très encadrés. Tout le monde en même temps, et je mettais à disposition que les ceintures qu’ils avaient besoin.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s