Évasion de prison – Les différentes écritures d’un nombre

Je suis heureux de vous présenter un tout nouveau jeu de cartes : ÉVASION DE PRISON.
Il s’agit d’un jeu de numération sur l’association des diverses écritures d’un nombre sur le principe de Mistigri.

BUT DU JEU : Faire évader les prisonniers de la prison. Mais pour qu’ils s’évadent, ils doivent trouver leur binôme. Malheureusement, un prisonnier n’a pas de binôme et ne pourra pas s’échapper.

Pour commencer la partie, distribuer les cartes aux joueurs. Chaque joueur regarde sa main et doit associer les cartes avec le même nombre puis les poser devant lui. Ensuite à tour de rôle, chaque joueur tire une carte chez son voisin. Une fois les cartes formant une paire trouvée, le joueur les pose sur la table. Et à la fin de la partie, le joueur qui possède la carte prisonnier seul à perdu. 

PRISON JAUNE
Sur les constellations jusqu’à 10

PRISON ROUGE
Sur les nombres jusqu’à 100

PRISON VERTE
Sur les nombres jusqu’à 1000

PRISON MARRON (Merci à Audrey Boucher)
Sur les nombres au dessus de 10 000

MISSION SCOUTE – Ma gestion du comportement

La gestion du comportement ! Quelle prise de tête ! Cette année, j’ai décidé de changer mon fonctionnement et d’apporter une dimension COOPÉRATIVE (merci Yaisalyha pour l’inspiration).

LE PRINCIPE :
Les élèves doivent réaliser des missions pour obtenir des badges à la manière des scouts. Au début de l’année, chaque mission accomplie sur une demi-journée, leur permettra de gagner un badge. Au bout de 10 badges, ils auront le droit à une surprise (avoir plus de récréation, faire la récréation en classe, voir un petit dessin animé, organiser un marché aux cadeaux…).

LES CINQ MISSIONS :
– Badge de l’agent secret : « Comme les agents secrets, soyez propres et ordonnés ! Ne laissez aucune trace derrière vous ! »
– Badge du ninja : « Comme les ninjas, soyez silencieux dans le couloir ! Personne ne doit s’apercevoir de votre présence ! »
– Badge du détective : « Comme les détectives, soyez autonomes. Tous les indices dans la classe ne vous échappent pas ! »
– Badge du zoologiste : « Comme les zoologistes qui observent les animaux, soyez discrets ! Vos chuchotements doivent être comme le vent ! »
– Badge du super-héros : « Comme les super-héros, soyez amicaux ! Les disputes ne doivent pas résister à vos supers pouvoirs de communication »

MON FONCTIONNEMENT :
Pour gérer le comportement, je vais associer cette dimension coopérative à un fonctionnement bien connu : les bons-points. Depuis deux ans, j’utilise une monnaie de classe qui permet aux élèves d’acheter un petit jouet ou un objet lors d’un marché en classe. J’organisais ce marché régulièrement. Avec cette nouvelle dimension, les élèves devront gagner les 10 badges pour choisir l’organisation d’un marché comme récompense. Ainsi l’esprit d’équipe prime sur l’individualisme. Les comportements positifs ou les efforts réalisés par les élèves permettront de gagner des bons-points. En effet, j’ai remarqué que lorsque l’on pointait du doigt un comportement positif, les autres suivaient immédiatement pour être mis en avant. Pour les aider à avoir un bon comportement, il y a une affiche qui leur propose des conseils. De plus, j’organiserais régulièrement des conseils de classe pour pouvoir discuter des missions et des solutions que l’on pourrait trouver pour les réussir.

LIEN – MISSION SCOUTE

ÉVOLUTION DE MISSION SCOUTE :
– Si les badges sont gagnés trop rapidement, il est possible de changer les règles en passant de la demi-journée à la journée complète. Il est également possible d’exiger d’avoir minimum un badge de chaque couleur pour réussir.
– Possibilité de créer avec eux les conseils à appliquer ou recueillir leurs propositions pour les récompenses.

JEU COOPÉRATIF – le jeu du sauvetage

Chaque début d’année, j’aime proposer à mes élèves une petite séquence pour développer la coopération et les échanges entre eux. Avec ce jeu, mon objectif est de créer l’entraide et l’écoute pour faciliter le travail en tutorat et la communication au sein de la classe. La situation initiale permet de travailler la coopération en petits groupes tandis que la variable 1 permet une coopération en groupe classe.

BUT DU JEU : sauver son équipage en l’amenant sur la plage.

LANCEMENT DU JEU : Expliquer aux équipes qu’ils doivent ramener tous les passagers du bateau jusqu’à la plage. MAIS attention, il est interdit de toucher le sol. Le passager qui touche le sol se noie dans l’eau et doit se mettre sur le côté. L’équipage perd un membre sur son bateau. Il est important de ne pas leur donner la technique pour y arriver lors de la situation initiale. Ils doivent chercher tout seul. C’est cette situation problème qui va engendrer des échanges entre les membres de l’équipage. 

ATTENTION : Il est bien important qu’ils comprennent que ce n’est pas une compétition.
Chaque équipe qui arrivera sur la plage gagnera.

SOLUTION : Tous les passagers doivent se mettre sur un tapis pour libérer le deuxième. Ce deuxième tapis doit être ensuite porter et mis devant eux pour pouvoir avancer…


VARIABLES :
– sauver un passager en mer : dans cette version, les équipages doivent aller chercher un passager qui erre dans l’eau. Ils doivent faire attention à ne pas toucher les autres bateaux pour ne pas couler.
– contourner les obstacles : dans cette version, les équipages doivent éviter les obstacles dans l’eau.
– augmenter le nombre de passagers.
– proposer un temps limité pour arriver sur la plage.
Il est possible de compliquer les choses en combinant plusieurs variables.

LIEN DU JEU

Les élèves l’adorent. C’est vraiment intéressant de voir les échanges et les solutions qu’ils mettent en place pour réussir. Il est possible de filmer une partie et de revenir dessus avec eux pour voir ce qu’il faut faire ou ne pas faire.

LVE – Journée de l’Europe (09/05)

Dans quelques jours, nous fêterons la journée de l’Europe (9 mai). Pour cette occasion, je souhaite travailler autour des pays européens avec un nouveau jeu coopératif : le « Restaurant de l’Europe » très inspiré du jeu « Kosmopolit ».

BUT DU JEU : arriver à servir les clients du restaurant le plus européen du monde ! Mais attention, dans ce restaurant, les clients viennent commander des plats dans leur langue native.

COMMENT ? 
Pour jouer à ce jeu, il est possible de le faire avec toute la classe. Il faut simplement diviser la classe en groupe de 3 ou 4 cuisiniers. Chaque équipe se verra remettre un plateau du restaurant, un lot de cartes « langues » et un lot de cartes « aliments ».

Étape 1 : L’enseignant choisit une carte « service » et utilise Google traduction pour faire écouter les commandes aux élèves. Je vous conseille d’ouvrir Google traduction sur 8 onglets et de préparer les 8 traductions pendant que les élèves se familiarisent avec les cartes « langues » . Puis, l’enseignant indique la table à servir et fait écouter 2 ou 3 fois l’aliment dans la langue native.

Étape 2 : Les élèves doivent ensuite trouver cet aliment grâce à leurs cartes « langues ». Chacune de ces cartes correspond à une langue européenne, et comprend 5 aliments dans cette langue. Chaque aliment est écrit dans la langue native puis accompagné du nom en français et du dessin.

Étape 3 : Quand un cuisinier de l’équipe a trouvé un aliment sur une carte, il cherche avec ses camarades la carte « aliment » correspondante et il la pose sur la table adéquate du restaurant (sur le plateau de jeu).

Étape 4 : Recommencer les 3 étapes précédentes avec une autre table.

LIEN : le restaurant de l’Europe (plateau + cartes)

Variables :
– Proposer un temps pour servir les 8 tables du restaurant. Commencer avec 10 minutes puis réduire le temps d’une minute à chaque service.
– Aider les équipes en montrant le drapeau du pays correspondant pour faciliter la recherche.
– Proposer à un élève de faire le serveur en écoutant les commandes dans un casque et en les répétant à toute la classe.

Pour continuer cette activité, nous essayerons de trouver ces 6 pays sur une carte.

Apprendre à chercher – Le sprint final

Le sprint final est une activité pour apprendre à chercher. Elle se décline en 2 niveaux. Le principe de cette activité est de trouver tous les résultats/arrivées possibles de la course. Ce problème pour chercher s’inspire d’un exercice trouvé dans la méthode Accès Maths au CE1.
Pour cet exercice, il n’est pas possible d’avoir deux coureurs ex-eaquo.

LIEN : l’activité du sprint final
LIEN : la correction du sprint final

Apprendre à chercher – Le magasin de bonbons

Après « le marchand de glaces » et « le drapeau bacadien ». Je vous propose une nouvelle activité pour apprendre à chercher. Elle se décline en plusieurs niveaux progressifs. Le principe de cette activité est de trouver toutes les combinaisons possibles de lots de sucettes ou de sachets de bonbons.

Pour cet exercice, la position des sucettes ou des bonbons n’a pas d’importance. En effet que la sucette à la fraise soit placée en premier ou en deuxième, le résultat est le même. On mangera une sucette à la fraise et une sucette au coca. Même logique pour les sachets de bonbons.

Je vous propose deux versions de ce magasin de bonbons : 
LIEN : la VERSION 1 propose plus de lots de sucettes ou de sachets qu’il n’y a de solutions.
LIEN : la VERSION 2 propose autant de lots de sucettes ou de sachets que de solutions.

LIEN : la correction du magasin de bonbons

Apprendre à chercher – Le drapeau bacadien

Le drapeau bacadien est une activité pour apprendre à chercher. Elle se décline en 3 niveaux progressifs. Le principe de cette activité est de trouver toutes les combinaisons de drapeaux possibles avec les couleurs proposées par Bacady. Ce problème pour chercher s’inspire d’un exercice trouvé dans la méthode Accès Maths au CE1.
Pour cet exercice, il n’est pas possible d’avoir deux fois la même couleur sur un drapeau.

Je vous propose deux versions de ce drapeau bacadien : 
LIEN : la VERSION 1 propose plus de drapeaux qu’il n’y a de solutions.
LIEN : la VERSION 2 propose autant de drapeaux que de solutions.

LIEN : la correction du drapeau bacadien

Faire du YOGA à l’école

Le yoga pour enfant séduit de plus en plus d’enseignants car il semble que cette discipline soit capable d’améliorer la concentration des enfants et par conséquent leurs performances. Mais le plus important, c’est qu’il offre aux enfants des outils pour mieux se connaître ou pour mieux prendre connaissance de son corps.

En effet, le yoga comporte de nombreux bienfaits !

Au niveau du corps , le yoga pour enfant :
– détend
– étire et tonifie les muscles,
– assouplit les articulations,
– améliore la fonction cardiaque,
– renforce la colonne vertébrale,
– diminue la fatigue.

Au niveau du mental , le yoga pour enfant :
– détend l’esprit,
– calme les pensées,
– diminue le stress,
– travaille sur la confiance en soi.

Si le yoga vous intéresse et que vous souhaitez l’exercer avec vos élèves, je vous propose deux petits jeux (LIEN). Ils se jouent avec seulement 13 cartes « posture ». Voici les règles :

Je vous propose également une version « affiche A5 » pour les séances de yoga en collectif (LIEN). Vous pouvez proposer le yoga à vos élèves lors d’un temps calme de 10 minutes ou lors de vos séances d’EPS (dans une séquence complète sur le yoga ou simplement en fin de séance pour les étirements)

AUTRE VERSION – les cartes « enchaînement » où les élèves doivent reproduire 3 postures à la suite (LIEN).


RETOUR SUR MA PRATIQUE EN CLASSE
Mes élèves adorent ça ! En début d’année, je leur ai proposé une séance d’EPS dédiée à cette discipline. Je vous avoue que j’avais peur qu’ils ne l’apprécient pas. 
Lors de cette séance, nous avons essayé de reproduire les 13 postures proposées et de faire quelques enchainements. Ils ont trouvé cet exercice plus difficile qu’ils ne l’imaginaient. Mais contre toute attente, tous les élèves ont apprécié pratiquer le yoga.
Après cette séance commune, j’ai décidé de créer un coin yoga devant la porte d’entrée de ma classe. Et je peux vous dire qu’ils se battent pour pouvoir y aller. Dans ce petit coin, nous retrouvons les 13 postures, les 12 enchaînements de yoga et un tapis de yoga également. 

Quand peuvent-ils y aller ? 
Ils savent qu’ils peuvent y aller lorsqu’ils ont terminé un exercice que nous faisons en classe entière. S’ils finissent dans les premiers mais que le temps restant ne leur permet pas de commencer une activité d’autonomie, je leur propose d’aller lire un livre ou de faire du yoga. Vous devinez leur réponse ? 

Les illustrations ont été prises sur « Flaticon » et ont été crées par Vitaly Gorbachev

NAMASTÉ

Des INDISPENSABLES en CP

Voici un petit article sur certains de mes affichages et autres documents qui me seront indispensables (ou non 😂) pour cette première année en CP.

COMPORTEMENT et BONS POINTS :

COMPORTEMENT :
LIEN : l’échelle du comportement

BONS POINTS :
– Thème Pokémon : LIEN
– Thème Drapeaux : LIEN
– Thème Bacady : LIEN


AUTONOMIE et NOTATION :

AUTONOMIE :
LIEN : l’affichage des centres
LIEN : les étiquettes bacs

NOTATION :
LIEN : le code couleurs des corrections


CALENDRIER, JOURS, MOIS et SAISONS :

LES AFFICHES DU TEMPS :
LIEN : la roue de la semaine
LIEN : la roue des saisons
LIEN : la roue des mois
LIEN : la météo
LIEN : les étiquettes date


AUTRES DOCUMENTS :

LIEN : la toise pour mesurer la taille des élèves (à imprimer en 100%)
LIEN : chaque jour compte
LIEN : absents/présents et cantine
LIEN : les marques-pages
LIEN : les étiquettes porte-manteaux